4.03 – Durée de fonctionnement

Dernière révision : 2022-08-09 @ 06:08

4.03 – Durée de fonctionnement

La durée de fonctionnement d’une horloge est le troisième point de vue de la taxonomie. C’est la source du pouvoir d’une horloge qui en limite la durée de fonctionnement.

Les horloges mécaniques à poids semblent limitées par le temps que prennent les poids à descendre. La longueur et l’épaisseur des ressorts semblent restreindre la durée de fonctionnement des horloges mécaniques. Mais c’est plutôt un ensemble de facteurs dont l’échappement, les engrenages et le pendule qui déterminent la durée des horloges mécaniques. Dans les deux cas, la durée minimale est de 24 à 30 heures ou 8 jours. Certaines horloges à ressorts vont jusqu’à 14 jours, mais le plus souvent, c’est 31 jours. Il y a une exception, les horloges anniversaires peuvent fonctionner pendant 400 ou 1000 jours.

En principe, les horloges branchées sur le courant alternatif devraient fonctionner tout le temps. Mais il y a parfois des pannes de courant. Les horloges électriques à batteries fonctionnent jusqu’à l’épuisement de celles-ci. Enfin, il existe des horloges à mouvement perpétuel.

4.03.1 – Durée de fonctionnement des horloges à poids

4.03.2 – Durée de fonctionnement des horloges à ressort

4.03.3 – Durée de fonctionnement des horloges électriques

Sous-section suivante : 4.04 – Sonneries et carillons

Home » 4.00 – Taxonomie des horloges » 4.03 – Durée de fonctionnement

Généralement, les premières horloges à poids pouvaient fonctionner jusqu’à 30 heures. Illustrée, les poids d’une Comtoise retenus par des cordes. Un seul des poids marque le temps. L’autre est pour la sonnerie. Maintenant, il ne faut pas conclure que le temps de fonctionnement d’une horloge à poids dépend de la longueur de la corde ou de la chaîne qui le retient. C’est beaucoup plus complexe que cela. Les poids agissent comme une source de pouvoir de la même façon que le ressort dans une horloge à ressort. Pour en savoir plus, voir le site suivant : Horloge mécanique – simulation, animation interactive – eduMedia (edumedia-sciences.com)

(Image CP: Tous droits réservés, Bordloub)

L’horloge à poids 8 jours fonctionne sur le même principe que l’horloge à poids 30 heures. Seul varient les engrenages de l’ensemble du train du temps et le pendule. Il n’y a pas vraiment de différence dans la dimension ou l’allure du boîtier. On peut indifféremment installer un mouvement 30 heures ou 8 jours dans un même boîtier. C’est pourquoi, il n’est pas vraiment utile d’illustrer l’horloge à poids 8 jours.

Une fois monté, la plupart des réveil-matin mécaniques avaient une durée d’environ 24 heures avant d’être remontés. Les Big Ben Westclox de la Western Clock Co. et ses semblables, car il y a eu beaucoup d’imitation, sont des 24 heures. Ici un Big Ben Style 1a des années 1930.

( Image ID028 : Tous droits réservés, Bordloub )

La durée standard des horloges américaines à ressort du 18e au 19e siècle, était généralement de 30 heures, mais on pouvait également se procurer des horloges dites 8 jours en option. Représentée ici une horloge dite de manteau de cheminée noire (Black Mantle), 30 heures, à sonnerie Bim-Bam, E. Ingraham de 1929.    

( Image ID023 : Tous droits réservés, Bordloub )

Pour quelques dollars de plus, les consommateurs américains pouvaient se procurer une horloge dont la durée de fonctionnement après un remontage était d’une bonne semaine, comme cette horloge de cheminée de style temple grec avec ses colonnes corinthiennes, de marque Sessions du début des années 1900.

( Image ID148 : Tous droits réservés, Bordloub )

Les horloges 14 jours ne sont pas la norme. J’en ai une dans ma collection. Voici une Monroe Bim-bam fabriquée en URSS.

( Image ID292 : Tous droits réservés, Bordloub )

On voit les mots « 31 DAY » sur le cadran de cette horloge. La marque HOMEX est obscure comme bien des marques d’horloges coréennes, mis à part la marque « Cotrin » qui est très connue. Le « 31 DAY » est presqu’une marque de commerce pour les coréennes. C’est une bonne façon de les reconnaître. J’ai acquis cette horloge pour la modique somme de 2.50 $ US (5.00 $ – 50 % de rabais ce jour-là) dans une friperie de charité américaine. Ses poids sont faux, car le mouvement est à ressort. Après plusieurs efforts, j’ai réussi à la faire fonctionner, son problème étant l’absence de la partie de la verge attachée au ressort à lamelle du pendule. Il fallait en déterminer la bonne longueur pour qu’elle tienne le temps décemment. Ce fut une opération d’essais-erreurs !

( Images ID210c et ID210mvt : Tous droits réservés, Bordloub )

Illustrée une horloge allemande de 1952, à balancier à torsion, de marque Schatz, dite «Anniversaire» avec un mouvement de la série 49, dont la durée de fonctionnement est d’au moins une année, voire 400 jours. On l’appelle ainsi car ce type d’horloge était souvent offerte en cadeau d’anniversaire, un cadeau qui fonctionnait sans arrêt pendant au moins une année.

( Images ID128 et ID128mvt : Tous droits réservés, Bordloub )

Sur le même principe que les 400 jours, voici une horloge dont les ressorts sont très longs au point qu’elle peut fonctionner durant presque trois ans. Il va de soi aussi que le mouvement lui-même est ajusté en conséquence. Il s’agit d’une Schatz allemande de la fin de 1956 avec un mouvement de la série 54, avec un balancier à torsion.

( Images ID131mvt : Tous droits réservés, Bordloub )

Voici une horloge électrique, une Telechron, modèle 4H99, qui possède un dispositif pour signaler une panne. Voyez le petit point rouge sur le cadran. Lorsqu’il apparaît, cela signifie que l’horloge a été en panne. Pour le faire disparaître, il faut débrancher et rebrancher l’horloge ou tirer le bouton d’ajustement du temps. C’était une solution pratique. Telechron a obtenu un brevet pour ce dispositif dont il a revendu des licences à plusieurs autres manufacturiers dont General Electric.

( Image ID106 : Tous droits réservés, Bordloub )

 

 

 

 

 

 

Voici une horloge marine à batterie de la U.S. Maritime Commission. Son boîtier et son cadran sont en laiton. Cette horloge peut être utilisée sur un navire car elle est très résistante à la rouille. Le petit mouvement au quartz est alimenté par une batterie AA dont la durée de vie est d’au moins une année, sinon plus.

( Images ID096 et ID096mvt: Tous droits réservés, Bordloub )

Le prototype de l’horloge perpétuelle domestique, c’est la Jaeger-Lecoultre que nous avons mentionnée dans la section des modes de propulsion. Le modèle illustrée est celui que l’on rencontre le plus fréquemment, mais il en existe des plus sophistiqués en terme de boîtier. Ceux-là sont encore plus dispendieux à acquérir. Elles fonctionnent sans qu’on ait à les remonter, mais il leur arrive aussi de tomber en panne. Ce sont des horloges très difficiles et très coûteuses à réparer lorsque cela arrive. Il faut donc  les installer sur une surface solide bien de niveau, et éviter de les déplacer.

( Image CP : Tous droits réservés, Bordloub )

Dans une classe à part, Danny Hillis a élaboré en 1986, le projet d’une horloge qui fonctionnerait sans arrêt pendant 10,000 ans. Trois prototypes ont été mis au point grâce à la Fondation Long Now, dont l’un est exposé au Science Museum de Londres. Jeff Bezos, PDG d’Amazon, est l’un des contributeurs à la fabrication d’une horloge mécanique 10,000 ans, d’après le prototype de Hills.  Elle mesurera 500 pieds de haut, et sera érigée au Texas sur un site qui lui appartient. Cliquez sur les articles suivants pour plus de détails et des illustrations :

( Image par deadgekko autorisée en vertu du Creative Commons CC BY-NC-SA 2.0 )

Don`t copy text!